Novembre 2017

Novembre 2017

Monte-charge de chantier: 8 consignes de sécurité à respecter

Les risques concernant la sécurité des travailleurs sont multiples sur les chantiers de construction. Le monte-charge de chantier fait partie des équipements qui présentent des dangers lors du montage comme de l’utilisation et des consignes de sécurité doivent être suivies pour prévenir les risques. Voici 8 consignes à respecter pour garantir la sécurité des travailleurs.

1.   Suivre la réglementation concernant les monte-charges

Les monte-charges se trouvant sur les chantiers doivent être conformes :

  • à la norme Monte-matériaux ACNOR Z256-1972 pour les machines fabriquées avant 1987

  • à la norme Monte-matériaux Règles de sécurité pour les monte-matériaux pour les équipements fabriqués après 1987

Au Québec, l’employeur prévoyant d’installer un monte-charge de chantier doit également transmettre à la Commission de la construction du Québec les plans d’installation (incluant le procédé de démontage) signés et scellés par un ingénieur.

2.   La protection de la tête

La tête est la partie du corps que nous devons protéger le plus efficacement et seul le port d’un casque de sécurité adéquat permet d’assurer une protection optimale. Celui-ci est obligatoire dans de nombreuses conditions de travail et notamment lors du montage ou de l’utilisation d’un monte-charge de chantier.

3.   La délimitation de la zone

La zone qui se trouve au pied du monte-charge doit être délimitée de manière claire afin d’éviter les coincements ou écrasements de personnes. Le travailleur chargé de positionner les accessoires de levage doit s’écarter avant que le levage ne commence.

Les mêmes consignes doivent être respectées lors de la réception de la charge : les travailleurs se positionnent de façon à ne pas être renversés ou coincés par elle et attendent que la charge soit totalement à l’arrêt pour la décrocher. Sans oublier que personne ne doit jamais se trouver ou aller se positionner sous la charge.

4.   L’interdiction du transport de personnes

Le monte-charge doit servir pour une utilisation pour laquelle il a été conçu. Il ne doit pas être surchargé ni transporter de personnes et un pictogramme « Transport de personnes interdit »  doit être apposé sur le monte-charge.

5.   Un mécanicien d’ascenseur doit opérer le monte-charge de chantier

Même si les technologies des monte-charges de chantier ont beaucoup évolué au cours des dernières décennies et que les systèmes sont plus sécuritaires qu’auparavant, la réglementation québécoise continue d’imposer qu’un mécanicien d’ascenseur opère un système temporaire ou permanent sur un chantier de construction. Il est la seule personne habilitée à déplacer les matériaux à l’aide d’un monte-charge.

6.   Il doit avoir suivi une formation

Afin de manœuvre le monte-charge en toute sécurité, l’opérateur doit suivre une formation appropriée portant notamment sur les caractéristiques de la machine.

7.   Le mécanicien doit se faire assister si nécessaire

L’opérateur doit se trouver dans un endroit sûr, lui permettant d’avoir une visibilité suffisante sur la charge à déplacer et l’endroit où la poser. S’il ne voit pas bien la charge, il peut se faire assister par un collaborateur formé qui va le guider au moyen de signaux conventionnels et l’accompagner jusqu’au déchargement de la charge.

 

8.   Le monte-charge doit être vérifié régulièrement

Le monte-charge doit être inspecté régulièrement par un organisme agréé et une suite doit être apportée aux remarques mentionnées sur le rapport de contrôle. Si nécessaire, la machine ne doit plus être utilisée tant que des travaux ne sont pas effectués.

 

Comme tous les engins de chantier, le montage, l’opération d’un monte-charge présente un danger potentiel pour les travailleurs présents sur le chantier. En formant le personnel et en respectant les consignes de sécurité, on minimise les risques de blessures et d’accidents.